Hebdomadaire Nigérien d'Analyses et d'Informations Générales

Lutte contre la corruption : « Les rapports des institutions et structures de contrôle doivent systématiquement avoir une suite »

A la cérémonie commémorant la Journée internationale de lutte contre la corruption, la Cheffe de Délégation adjointe de l’UE au Niger a rappelé que la corruption exacerbe la pauvreté et les inégalités. Jamila El Assaidi, a saisi cette occasion pour plaider en faveur d’une lutte efficace et sincère contre ce fléau qui freine le développement du Niger. « Les rapports des institutions et structures de contrôle doivent systématiquement avoir une suite » a-t-elle souligné.

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Financement PDES: Un Plan ambitieux qui rassure les investisseurs

La table ronde sur le financement du PDES a été une réussite et les partenaires techniques et financiers ainsi que les investisseurs ont répondu au-delà des attentes du Niger. Le Plan est ambitieux et la gouvernance politique et économique donne un gage de garantie aux investisseurs. Malgré le contexte sécuritaire actuel, le pays mène une politique de stabilisation des institutions démocratiques afin de permettre le développement économique et social des populations.

 Lors de la cession des annonces des contributions des Partenaires Techniques et Financiers un total de 22,3 Milliards d'euros ont été mobilisés sur un objectif initial de 10,28 milliards d'euros pour le secteur des PTF.
Le Plan de de Développement Économique et Social PDES 2022-2026, ce 05 décembre 2022 à Paris.
L'objectif assigné est de réduire le taux de pauvreté de 43% en 2022 à 35% en 2026 grâce à un plan de développement 2022-2026 d'un montant de 30 milliards d'euros.
"Notre ambition est de ramener le taux de pauvreté de 43% en 2022 à 35% en 2026. Pour ce faire, le gouvernement mettra en œuvre plusieurs stratégies visant la transformation structurelle de notre économie", a déclaré le président Bazoum devant un parterre de bailleurs et investisseurs intéressés par ce Plan de développement économique et social (PDES).

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Financement du PDES 2022-2026:"Notre ambition est de ramener le taux de pauvreté de 43% en 2022 à 35,4% en 2026." déclare le Président Mohamed Bazoum à l'ouverture du forum

Paris, les 5 et 6 décembre 2022, 

"Je tiens, avant tout propos, à adresser mes vifs et fraternels remerciements à toutes les personnalités qui ont bien voulu nous faire honneur par leur présence à cette Table Ronde sur le financement du Plan de Développement Economique et Social (PDES) 2022-2026.Je suis très sensible à cette marque d’attention et d’amitié que vous manifestez ainsi à l’endroit de mon pays, le Niger, et de son peuple.

Je tiens également à exprimer mes sentiments de gratitude aux Autorités françaises pour le soutien constant de la France à l’endroit du Niger dans sa quête de développement. Le choix de Paris pour abriter la présente table ronde témoigne de la qualité exceptionnelle des relations qui existent entre nos deux pays.

Je tiens enfin à renouveler mes remerciements aux dirigeants des organisations et institutions partenaires du développement du Niger, aux opérateurs du secteur privé, aux représentants de la société civile et à tous les amis du Niger, ici présents, pour l’intérêt et le soutien qu’ils portent au développement économique et social de notre pays.

Mesdames et Messieurs,

Comme vous vous en souvenez, nous avions présenté en décembre 2017, ici même à Paris, le Plan de Développement Economique et Social (PDES) 2017-2021.Je suis heureux de vous informer, aujourd’hui, que la mise en œuvre de ce Plan a été un succès, en dépit des divers chocs qui ont marqué cette période.

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Le Président Mohamed Bazoum, nouveau Président de la Conférence des Chefs d'Etat et de Gouvernement de L'UEMOA.

Le Président de la République du Niger M Mohamed Bazoum prend les commandes de la Conférence des Chefs d'Etat et de Gouvernement de L'UEMOA. Organe suprême, la Conférence définit les grandes orientations de la politique de l’Union. Elle se réunit au moins une fois l’an, en session ordinaire. La Conférence nomme les Présidents et les membres des Organes et Institutions de l'Union.

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Table ronde sur le PDES à Paris :Une mobilisation à la hauteur des ambitions

Ce lundi 5 décembre 2022 s’ouvre en France, la table ronde des partenaires du Niger en vue de financer le Plan de Développement Economique et Social (PDES) 2022-2026. Cette grande messe de levée de fonds se tiendra en présence du Président de la République Mohamed Bazoum qui sera entouré pour la circonstance de plusieurs membres du gouvernement et autres techniciens en la matière et des représentants de la société civile.
L’objectif final du PDES 2022-2026 devait se traduire par des changements transformationnels à moyen terme. Il est attendu sur cette période un taux de croissance annuel moyen du PIB de 9,3% et du PIB par habitant de 7,7%. Les changements viseront l’ensemble de la population, mais cibleront en priorité les jeunes, les femmes, les populations défavorisées et marginalisées qui bénéficieront d’une meilleure capacité d’autonomisation notamment dans les zones géographiques de pauvreté endémique.

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Sommet sur l’Industrialisation et la Diversification Economique en Afrique et sur la Zone de Libre Echange Continentale Africaine (ZLECAf) :

« Pour atteindre nos nobles et ambitieux objectifs d’une Afrique prospère, dynamique, inclusive et durable, il nous faut bien les définir et faire preuve de pédagogie afin de mobiliser les africains autour d’un projet clair et partagé » a déclaré le Président de la République Mohamed Bazoum.

Dans son discours à l’ouverture du sommet sur l’industrialisation et sur la ZLECAF, le président de la République Mohamed Bazoum a brossé le processus les possibilités qui s’offrent à l’Afrique ainsi que les défis à prendre en charge afin d’accélérer l’industrialisation, conformément aux Objectifs de Développement Durables 2030 et de l’Agenda 2063. Parlant de libre échange interafricain, le président Bazoum Mohamed.

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Lutte contre le terrorisme au Mali En l’absence des FAMA, les populations du Nord s’organisent

La situation sécuritaire dans le Nord Mali s’amenuise de plus en plus. Les forces armées maliennes ont laissé le terrain aux groupes armés non étatiques. Ces derniers, se livrent une bataille sans merci pour le contrôle territorial. En illustre la bataille farouche que se sont livrés les Groupes terroristes dans la localité de Menaka il y a quelques jours.
Face à la menace grandissante et les violences que subissent les populations locales, un collectif de la société civile d’Ansongo dans le nord et les trois principales centrales syndicales du Mali ont appelé à compter du mardi 07 novembre 2022, un mouvement de désobéissance civile dans toute la région de Gao. Le but est de dénoncer l’insécurité et aussi demander aux autorités maliennes de prendre les mesures qui s’imposent.

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Participation du Niger à la COP 27 Un plaidoyer fort en faveur du Sahel confronté à des défis combinés

Le président de la république a participé à la 27ème Session de la COP 27 sur le climat à Charm El Sheikh en Egypte. Il est attendu des dirigeants planétaires, l’évaluation des avancées concernant leurs engagements en vue d’atteindre les objectifs de l’Accord de Paris de 2015. Celui-ci vise à limiter le réchauffement de la planète bien en deçà de 2 °C, de préférence à 1,5 °C.
Face à la réticence des dirigeants des pays développés, les Chefs d’Etat africains moins pollueurs et grandes victimes, se font entendre. Ils exigent le respect des engagements et l’union sacrée des pays en développement.
Intervenant devant ses pairs présents à Charm El Sheikh, le président de la république Mohamed Bazoum a mis sur la table, les préoccupations jusque-là inchangées. Pour lui, cette session doit« permettre aux Etats parties de réitérer leurs engagements pris lors de la COP26 en faveur d’une action mondiale renforcée en matière d’adaptation aux phénomènes météorologiques extrêmes ». Surtout quand on sait que lors de la précédente session, les Etats se sont engagés à réduire la vulnérabilité, renforcer la résilience et accroître la capacité des populations à s’adapter aux impacts des changements climatiques.
Le souhait du président Mohamed Bazoum « est que la COP27 soit le tournant où le monde s'est réuni et a démontré la volonté politique requise pour relever le défi climatique par une action concertée, collaborative et percutante », a-t-il plaidé.
Afin de consolider le compromis de Glasgow, le Groupe d’Experts Intergouvernemental sur l’Evolution du Climat a publié deux rapports, cette année, où il alerte en indiquant que les engagements actuels de réduction des émissions de gaz à effet de serre, mèneront d’ici à la fin du siècle à un réchauffement deux fois plus grand que l’objectif de l’Accord de Paris.
Selon le président Mohamed Bazoum, « il se dégage de cette alerte que pour éviter les pertes et les préjudices catastrophiques prévisibles, il est urgent d’accélérer les efforts de réduction des émissions de gaz à effet de serre en respectant la justice et l’équité ».
‘‘Si nous savons que l’Afrique est le continent le plus vulnérable de la planète, il nous paraît dès lors impérieux que la COP 27 et toutes les rencontres sur le climat qui vont suivre prêtent une attention spéciale à ses besoins spécifiques ‘’.
Pour le président de la république Mohamed Bazoum, les préoccupations du continent sont entre autres ; la définition d’un nouvel objectif collectif quantifié de financement climatique en tenant compte des besoins des pays en développement ; une définition claire des mécanismes qui seront utilisés par les pays développés en vue de respecter leur engagement de doubler annuellement le financement de l’adaptation d’ici à 2025 ; une prise en charge des pertes et préjudices à travers l’établissement d’un organe de gouvernance et des arrangements de financement précis ; l’engagement des principaux pays émetteurs à réduire leurs objectifs de réductions de gaz à effet de serre à 1,5°C ; et enfin une transition énergétique juste, inclusive et équitable.
Une telle transition dira le président Mohamed Bazoum,‘‘devrait permettre à l’Afrique d’exploiter ses ressources énergétiques notamment fossiles, condition sine qua non, pour favoriser son développement industriel durable et éradiquer la pauvreté’’.

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Plus d'articles...

Articles similaires

RCCM/NI/A/971 NIF:19086/S

  •  

    +227 90 69 50 56

  •  

    +227 96 29 07 20

  •  

    Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

  •  

    Derrère Grand Marché, Niamey - Niger

Newsletter

Recevez les meilleurs articles dans votre courrier électronique et ne manquez jamais l'actualité importante d'ici et d'ailleurs.