Hebdomadaire Nigérien d'Analyses et d'Informations Générales

Une nouvelle aube pour la coopération américano-africaine ?

Vera Songwe at the UK Africa Investment Summit 2020 49418317753 cropped

                                                         Vera Songwe is Senior Adviser at the Bank for International Settlements

Même si une coopération plus étroite entre les États-Unis et l’Afrique donnerait des résultats significatifs et mutuellement bénéfiques, le manque d’investissement, la dépréciation des monnaies et les taux d’intérêt élevés étouffent les économies africaines et font dérailler des initiatives cruciales telles que l’industrialisation verte. Les États-Unis peuvent faire trois choses pour aider à surmonter ces défis.

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

La prospérité de l'Afrique passe par l'intensification du commerce régional

Kingsley Moghalu 1920x1280

Malgré les discours ambitieux sur la "montée de l'Afrique", le continent n'est pas encore parvenu au niveau de prospérité que l'on trouve de plus en plus ailleurs dans le monde, notamment dans une grande partie de l'Asie. Pour parvenir à une véritable prospérité inclusive (au-delà du taux de croissance du PIB), l'Afrique doit intensifier ses échanges commerciaux - une condition indispensable pour sortir une population de la pauvreté. Or jusqu'à présent, la part de l'Afrique dans le commerce mondial se limite depuis longtemps à environ 3%.

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

L'Afrique ne peut pas prospérer sans le commerce régional

 

commerce regional

 

Le renforcement du commerce entre les pays africains est une première étape nécessaire pour permettre au continent de s’engager dans l’économie mondiale selon ses propres conditions. Depuis trop longtemps, l’Afrique commerce avec les autres à des conditions qui garantissent sa place au bas de la chaîne de valeur mondiale.

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Réformes du secteur pétrolier au Niger : L’ancien Ministre Abba Mahamadou Issoufou à l’avant-garde

 

visite terraain Abba

 

Le pétrole brut nigérien (le Meleck) a atteint, le 21 Avril dernier, le port de Sémè au Bénin, d’où il sera mis sur le marché international. Ce qui marque l’aboutissement du projet gigantesque de construction du Pipeline Export Niger-Bénin dont les travaux ont été lancés en septembre 2018 par l’ancien Président Issoufou Mahamadou.

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

La finance islamique, outil efficace pour la construction d'infrastructures

H.E DR MUHAMMAD AL JASSER PHOTO copy 768x768 1

JEDDAH – Le monde est confronté à une série de défis complexes allant du réchauffement climatique et d'une urbanisation rapide au creusement des inégalités, au surendettement et à un fossé numérique persistant. Mais comme on l'a vu avec la pandémie de COVID-19, beaucoup de pays en développement ne disposent pas d'infrastructures sociales suffisamment solides pour répondre à ces crises parfois simultanées. Plus inquiétant encore, ces pays - notamment les moins développés d'entre eux - ne peuvent combler leur retard en matière d'infrastructure du fait de leur marge budgétaire de plus en plus réduite, de leur surendettement et d'une aide internationale insuffisante.

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Le Transport fluvial en évolution à Gaya suite à la fermeture des frontières:

prefet Gaya

                 Prefet de departament de Gaya, Capitaine Boureima Seyni

Suite au coup d’Etat du 26 juillet dernier intervenu au Niger, la CEDEAO a pris des mesures drastiques contre cet Etat dont la fermeture des frontières qu’il partage avec les pays membres de l’organisation sous régionale. Cette sanction a impacté le déplacement transfrontalier des personnes et le transit des marchandises venant des pays voisins tels que le Benin et le Nigeria. Ces évènements ont favorisé le transport fluvial qui a pris une large proportion dans l’acheminement des usagers ainsi que des produits tels que l’igname, le maïs, le gari ainsi que des fruits comme l’ananas.

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Ouverture des Assemblées annuelles de la B.M et du FMI : « Nous sommes les gardiens d’une institution assumant une énorme responsabilité à une époque d’incertitude et de lourdes conséquences », a déclaré le président de la Banque Mondiale, M. Ajay Banga

 

 AG PLENIERE

 

La plénière des Assemblées annuelles de la Banque mondiale et du Fonds monétaire international (FMI) a démarré le 13 octobre à Marrakech. C’était en présence du président de la Banque Mondiale, M. Ajay Banga, de la Directrice générale du Fonds monétaire international, Mme Kristalina Georgieva et des représentants des délégations participantes à cette grand-messe mondiale, où ont afflué des personnalités du monde de la finance, de décideurs politiques, d’experts en économie, de représentants de médias et de la société civile du monde entier. Le Maroc qui accueille cette double rencontre est représenté à la séance plénière, par le Chef du gouvernement marocain, M. Aziz Akhannouch, la ministre de l’Economie et des Finances, Mme Nadia Fettah, le Wali de Bank Al Maghrib, M. Abdellatif Jouahri, ainsi que plusieurs autres membres du gouvernement.

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Entrepreneuriat des jeunes en milieu rural au Niger : Des actions qui contribuent à la lutte contre la pauvreté

Agée de 24 ans, Leyhana Issaka, est une jeune femme village de Namaro, situé à 53 kilomètre de Niamey, dans la commune rurale de Karma. Elle fait de l’embouche et la vente des petits ruminants, qui lui permet de subvenir à ses besoins quotidiens et à ceux de sa famille. Comme cette dame d’autres jeunes personnes entreprennent des activités génératrices de revenus grâce à des appuis venant de certains programmes.
Leyhana Issaka est bénéficiaire d’une subvention d’un montant de 150 000 francs de CFA du Projet Emploi des Jeunes et Inclusion Productive financé par la Banque Mondiale en collaboration avec l’Agence Nigérienne de la Promotion de l’Emploi ANPE. Elle remercie son époux qui l’a inscrite dans ce projet, après environ six mois de formation technique dans l’embouche ou élevage des petits ruminants engraissés pour les revendre. Elle avait commencé avec deux moutons, qu’elle a élevés et engraissé pendant quelques semaines.

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Articles similaires

RCCM/NI/A/971 NIF:19086/S

  •  

    +227 90 69 50 56

  •  

    +227 96 29 07 20

  •  

    Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

  •  

    Derrère Grand Marché, Niamey - Niger

Newsletter

Recevez les meilleurs articles dans votre courrier électronique et ne manquez jamais l'actualité importante d'ici et d'ailleurs.