Hebdomadaire Nigérien d'Analyses et d'Informations Générales

Coup d’état au Niger: évacuation imminente de ressortissants français

La France a annoncé, ce 1er août 2023, entreprendre « l’évacuation de ses ressortissants et des ressortissants européens qui souhaiteraient quitter le » Niger, suite à des menaces probables. Cette opération « débutera dès aujourd’hui », précise un communiqué du ministère français des Affaires étrangères. C’est un communiqué du ministère français des Affaires étrangères qui fait l’annonce: « La France prépare l'évacuation de ses ressortissants et des ressortissants européens qui souhaiteraient quitter le pays. » Le Quai d'Orsay précise que « cette évacuation débutera dès aujourd'hui ».
Aussitôt, l’ambassade de France à Niamey a adressé un message aux ressortissants français ce 1er août 2023, pour le tenir informer de la possibilité de l’opération d’évacuation dès ce 1er aout. Selon Paris, cette opération « fait l’objet d'une coordination avec les forces nigériennes ». Pour l’heure, aucune réaction du côté des autorités militaires à Niamey sur cette opération.

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

ENTRETIEN « les sanctions de la Cédéao seraient un «désastre» pour la population », selon le Premier ministre nigérien

La Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest (Cédéao) a ordonné des sanctions très lourdes contre Niamey ce dimanche, quatre jours après le coup d'État. Le Premier ministre nigérien Ouhoumoudou Mahamadou, qui était à l'étranger au moment du putsch et n'a pas pu rentrer au Niger, réagit à ces derniers événements.

La Cédéao a ordonné des sanctions particulièrement sévères contre le Niger. Quelle est votre réaction ?
Ouhoumoudou Mahamadou : C’est bien dommage qu’effectivement, on en soit arrivé là. Et je pense que les uns et les autres, s’ils ont l’amour du pays, doivent réfléchir pour éviter au Niger ces sanctions. Le Niger est un pays continental, un pays enclavé. Donc, lorsqu’on dit qu’il y a embargo, fermeture des frontières terrestres, fermeture des frontières aériennes, c’est extrêmement difficile pour les populations. Et lorsque cela s’accompagne de sanctions financières, dans un pays qui a déjà une situation financière fragile, vous pouvez comprendre le désastre que cette situation pourrait provoquer.

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Coup d’état au Niger : La CEDEAO reste ferme et déterminée à restaurer l’ordre constitutionnel au Niger

L’instance communautaire a expressément convoqué un sommet des chefs d’Etat et des gouvernements sur la situation au politique au Niger à Abuja le dimanche 30 juillet 2023. A l’issue de leurs assises, les des chefs d’Etat et des gouvernements de la cedeao ont adoptés des mesures à l’encontre des putschistes regroupés au sein du Conseil National pour la Sauvegarde de la Patrie (CNSP). Par la même occasion un médiateur en la personne du président Tchadien a été désigné.

Lisez l’intégralité du communiqué.
1. La Conférence des Chefs d'Etat et de Gouvernement de la Communauté
Economique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) s’est réunie en Session
Extraordinaire à Abuja, au Nigéria, le 30 juillet 2023, sous la présidence de S.E.M.
Bola Ahmed TINUBU, Président de la République Fédérale du Nigeria et Président en exercice de la Conférence.
2. Le Sommet extraordinaire avait été convoqué en réponse aux dernières évolutions politiques intervenues en République du Niger, depuis le 26 juillet 2023.

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

La situation actuelle risque de compromettre les progrès accomplis dans la résolution de certains des défis les plus enracinés du pays.

Une nouvelle fois, nous voyons les militaires d’un pays africain retourner leurs armes contre leur propre gouvernement au lieu de protéger leurs propres concitoyens et de lutter contre les menaces terroristes.
Il est essentiel que le droit du peuple nigérien à la démocratie et à la stabilité soit sauvegardé, que l'ordre constitutionnel soit rétabli et que le Président Bazoum reprenne immédiatement ses fonctions.

Mo Ibrahim
Fondateur et Président de la Fondation Mo Ibrahim
27/07/2023

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Respect de la démocratie et des droits fondamentaux de l'homme : appel urgent suite au coup d'État au Niger

Le Centre pour la démocratie et le développement (CDD) condamne la prise de pouvoir illégale et opportuniste par des membres des forces armées nigériennes qui a eu lieu hier, 26 juillet 2023. Le CDD Afrique de l'Ouest exprime sa profonde préoccupation face à la tendance inquiétante à recourir aux coups d'État sous prétexte de remédier à la détérioration de la situation sécuritaire et à la mauvaise gouvernance dans la région.
L'éviction du président Mohammed Bazoum fait suite à la troisième tentative de coup d'État dans le pays depuis 2010 et représente le quatrième régime militaire actif en Afrique de l'Ouest après le Burkina Faso, la Guinée et le Mali. L'événement récent au Niger est un revers pour les progrès de la région vers des démocraties stables et inclusives.
Nous appelons toutes les parties concernées à accorder la priorité aux principes de gouvernance démocratique et à la protection des droits de l'homme. En tant qu'organisation dédiée à la promotion de la démocratie, de la bonne gouvernance et des droits de l'homme, nous soulignons la nécessité pour les institutions étatiques de respecter la volonté du peuple et l'importance de permettre aux processus démocratiques dirigés par des civils de prévaloir. La gouvernance démocratique demeure la pierre angulaire du développement durable et de la protection de la dignité humaine.

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Respect de la démocratie et des droits fondamentaux de l'homme : appel urgent suite au coup d'État au Niger

Le Centre pour la démocratie et le développement (CDD) condamne la prise de pouvoir illégale et opportuniste par des membres des forces armées nigériennes qui a eu lieu hier, 26 juillet 2023. Le CDD Afrique de l'Ouest exprime sa profonde préoccupation face à la tendance inquiétante à recourir aux coups d'État sous prétexte de remédier à la détérioration de la situation sécuritaire et à la mauvaise gouvernance dans la région.
L'éviction du président Mohammed Bazoum fait suite à la troisième tentative de coup d'État dans le pays depuis 2010 et représente le quatrième régime militaire actif en Afrique de l'Ouest après le Burkina Faso, la Guinée et le Mali. L'événement récent au Niger est un revers pour les progrès de la région vers des démocraties stables et inclusives.
Nous appelons toutes les parties concernées à accorder la priorité aux principes de gouvernance démocratique et à la protection des droits de l'homme. En tant qu'organisation dédiée à la promotion de la démocratie, de la bonne gouvernance et des droits de l'homme, nous soulignons la nécessité pour les institutions étatiques de respecter la volonté du peuple et l'importance de permettre aux processus démocratiques dirigés par des civils de prévaloir. La gouvernance démocratique demeure la pierre angulaire du développement durable et de la protection de la dignité humaine.
Nous sommes encouragés par le fait que la Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO), l'Union africaine et les Nations Unies ont condamné la prise de pouvoir anticonstitutionnelle et ne reconnaissent pas le régime militaire et appelons toutes les parties prenantes concernées, y compris les organismes régionaux, les gouvernements, les organisations de la société civile , et la communauté internationale, à déployer tous les efforts diplomatiques pour assurer un retour rapide et pacifique à un régime civil.
De plus, alors que les négociations sur la voie à suivre pour le Niger se déroulent, nous exhortons vivement les chefs militaires à respecter leur serment de respecter les droits de l'homme et de défendre les libertés inscrites dans les cadres juridiques nationaux et internationaux. Toute atteinte aux droits des personnes, y compris la liberté d'expression, de réunion et d'association, doit être condamnée sans équivoque.
La stabilité et le progrès de la sous-région ouest-africaine dépendent du respect des valeurs démocratiques, de l'État de droit et de la protection des droits de l'homme. Ce n'est que par des processus démocratiques inclusifs et participatifs que nous pourrons parvenir à une paix durable, à la cohésion sociale et au développement durable.
Nous sommes solidaires du peuple nigérien et de toute la sous-région ouest-africaine en ce moment critique. Ensemble, nous devons rester résolus à sauvegarder la démocratie et les droits de l'homme, en veillant à ce que les aspirations du peuple soient respectées et défendues.

Idayat Hassan
,Directeur, CDD Afrique de l'Ouest

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Scolarisation de la jeune fille au Niger : Un financement de la BADEA de 50 millions de dollars US pour la construction d’internats

 

Dans le cadre de la politique de Développement des Infrastructures Scolaires et de Promotion de l’Equité et de la Qualité en milieu scolaire (PDISPEQ), le gouvernement du Niger va construire 50 internats de jeunes filles, avec l’appui financier de la Banque Arabe pour le Développement Economique en Afrique (BADEA).
Le Conseil d’Administration de la BADEA a approuvé, lors de sa session de juin 2023, l’octroi à la République du Niger d’un prêt de cinquante millions de dollars américains (US$50.000.000) soit environ 30 milliards de FCFA, pour contribuer au financement des internats pour jeunes filles dans plusieurs localités du pays. La durée de remboursement de ce prêt de 50 millions de dollars américains, est de 20 ans à un taux d’intérêt de 1.5% par an.

 

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Journée internationale de lutte contre l’abus et le trafic de drogue : Incinération au Niger d’une importante quantité de drogues et substances illicites

Le Ministre de l’intérieur en charge de la décentralisation, M. Hamadou Adamou Souley a dirigé la cérémonie d’incinération de drogues et autres substances illicites et psychotropes, dans la matinée du lundi 26 juin 2023, à Sorey à la périphérie de Niamey. C’était à l’occasion de la journée internationale de lutte contre l’abus et le trafic de drogues sous le thème « les gens avant tout, mettons fin à la stigmatisation et à la discrimination, renforçons la prévention ». Etaient présents à la cérémonie plusieurs partenaires techniques et financiers qui œuvrent pour la lutte contre le trafic de la drogue.
Pour cette édition de la Journée internationale de lutte contre l’abus et le trafic de drogue, 945 briques, 21.651,76 grammes, 6 boules et 2, 38 cracks de cannabis ; 465,845 comprimés de tramadol ; 72 boulettes de cocaïne ; 725, 82 grammes et 97 doses de cracks ; 19.001 comprimés d’Exol et 16. 177comprimés de diazépam, ont été incinérés.
Le Ministre en charge de l’Intérieur et de la décentralisation, M. Hamadou Adamou Souley a rappelé qu’au titre de l’année 2022, la valeur marchande approximative des drogues saisies en 2021, sur l’ensemble du territoire national a été estimée à environ vingt- six milliards quatre-vingt-neuf million trente-sept mille (26 089 037 000) de francs CFA. Par la même occasion, il a tenu à saluer les efforts des forces de sécurité qui n’ont ménagé aucun effort pour cette lutte, particulièrement l’OCRITIS pour son professionnalisme dans la conduite des opérations de la saisie jusqu’à l’incinération des produits illicites et les drogues.

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Plus d'articles...

Articles similaires

RCCM/NI/A/971 NIF:19086/S

  •  

    +227 90 69 50 56

  •  

    +227 96 29 07 20

  •  

    Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

  •  

    Derrère Grand Marché, Niamey - Niger

Newsletter

Recevez les meilleurs articles dans votre courrier électronique et ne manquez jamais l'actualité importante d'ici et d'ailleurs.