Hebdomadaire Nigérien d'Analyses et d'Informations Générales

« Pour assurer la continuité de l’éducation et limiter les perturbations qu’entraîne la fermeture des écoles, Save the Children mène plusieurs actions sur le terrain», déclare M. Louis Malliet

Face à l’insécurité grandissante combinée au changement climatique, la situation humanitaire devient de plus en plus préoccupante au Niger. Etant la couche la plus vulnérable de la population, les enfants subissent de plein fouet les conséquences de la crise humanitaire. Plusieurs de leurs droits sont violés dont celui de l’éducation avec la fermeture de plusieurs écoles dans des localités écumées par l’insécurité. En tant que première organisation indépendante au monde pour les enfants, Save the Children, à l’occasion de la Journée de l’Enfant Africain, édition 2021, a par la voix de son Directeur pays par intérim M. Louis Malliet, a passé au peigne fin la situation des enfants au Niger.

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Niger: Le président Issoufou Mahamadou de plein pied dans sa reconversion

La Fondation Issoufou Mahamadou(FIM) lance definitivement est depuis samedi 12 juin 2021 son agenda avec sa première assemblée générale. Intervenant à cette occasion, l’ancien président de la république pointe les défis de sa fondation «la promotion de la paix, de la démocratie, du panafricanisme, du capital humain et du climat ».
Avec comme devise: « penser pour agir ».la fondation Issoufou Mahamadou s’associe aux initiatives existantes pour repondre aux interrogations suivantes : « Pourquoi n’arrivons-nous pas à instaurer la paix sur le continent ? Pourquoi n’arrivons-nous pas à faire taire les armes ? Pourquoi tant de violence ? Comment promouvoir des institutions démocratiques fortes et stables ? Le panafricanisme a-t-il besoin de renouveler ses valeurs ? Quelles valeurs pour une mobilisation collective ? Que faire pour moderniser nos sociétés notamment pour réaliser les conditions de leur transition démographique ? Que faire pour moderniser la politique ? Comment diffuser et faire connaître le modèle politique nigérien ? Quelles valeurs pour la renaissance du Continent ? Comment contribuer à l’accélération de la mise en œuvre de l’agenda 2063 notamment celle de la Zone de Libre Echange Continentale Africaine (ZELECAf) et des plans de développement de l’agriculture, des infrastructures et des industries en Afrique ? Quelle contribution au débat sur la gouvernance mondiale post-covid ? »

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Formation des journalistes sur la couverture des questions migratoires :

Du 8 au 9 juin 2021, la ville de Dosso abrite les travaux de l’atelier de formation des journalistes sur les questions migratoires. Il est organisé par la Maison de la Presse avec l’appui financier d’OXFAM dans le cadre du projet d’appui au renforcement de la gouvernance démocratique et des droits humains au Niger, « Gouvernance Démocratique et Droits Humains ». Cet atelier a pour objectif de renforcer les capacités des médias et journalistes pour mieux aborder ces thématiques et aussi de contribuer au renforcement de l’accès à l’information pour tous et la promotion des droits de l’homme.
Dans son discours à l’ouverture, le Président du Conseil d’Administration de la Maison de la Presse Ibrahim Harouna a précisé que la participation des journalistes et des médias s’avère importante notamment dans le cadre de l’élaboration d’une politique nationale sur la migration. Et pour que cette contribution se concrétise, il faut nécessairement sensibiliser, former et outiller les journalistes sur les thématiques liées à la migration.
Deux jours durant, une trentaine des participants seront outillés par l’expert en question sécuritaires Ismael Salaou sur les différents concepts liés à la migration, comment couvrir les questions migrations, les terminologies, les méthodes d’approche des journalistes dans le traitement de ces questions…etc.

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Insécurité dans la région de Tillabéri : Le gouvernement au chevet des populations d’Anzourou

 

Les populations de la commune rurale d’Anzourou ont finalement regagné leurs villages respectifs vers la fin de la semaine passée. La décision qui a été annoncée par le ministre de l’action humanitaire Laouan Magagi lors de sa visite à l’arène de lutte traditionnelle de Tillabéri, où les déplacés ont été accueillis, a été effective à partir du vendredi 21 mai dernier.
Affligé par la situation des populations de la commune rurale d’Anzourou, le Président de la République, chef de l’Etat Mohamed Bazoum a rencontré la diaspora de cette communauté au palais présidentiel le lundi 24 mai dernier. A l’occasion de cette entrevue, le président de la République a manifesté toute sa compassion à l’endroit de ses concitoyens d’Anzourou qui se sont retrouvés dans cette situation de détresse, les a contraints à quitter leurs villages pour se rendre dans la capitale régionale

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Lancement officiel du Projet USAID « Kulawa » au Niger : Assurer une prestation de services de santé de qualité pour le bien-être de la Femme et de l’Enfant dans les régions de Tillabéri, Maradi, et Zinder

Le projet vient en appui au Ministère de la Santé Publique, de la Population et des Affaires Sociales. Il sera mise en œuvre et implémenté dans les régions de Tillabéri, Maradi et Zinder sous le lead de l’ONG Save the Children par un consortium d’ONGs composé de cette dernière, PATHFINDER, PRONTO, VIAMO et d’ONGs locales dont la sélection est en cours.
La cérémonie du lancement de l’USAID Kulawa a été présidée par le ministre de la Santé publique, de la population et des affaires sociales, Dr Idi Illiassou Mainassara en présence de l’ambassadeur des Etats Unis au Niger, SE. Eric P. Whitaker et de la Directrice-pays de l’USAID, Mme Jo Lesser-Oltheten, du Directeur-pays par intérim du Save the Children, M. Louis Maillet, du chef de projet USAID Kulawa, M. Denis Hynes, ainsi que plusieurs partenaires, responsables des directions de santé, mais aussi des ONGs nationales et internationales.

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Lancement officiel du Projet USAID « Kulawa » au Niger : Assurer une prestation de services de santé de qualité pour le bien-être de la Femme et de l’Enfant dans les régions de Tillabéri, Maradi, et Zinder

Le Niger a officiellement lancé le projet USAID « Kulawa » le mardi 25 mai 2021 au Palais de Congrès de Niamey. Ce projet de 5 ans, (2020-2025) est financé à hauteur de 54 millions de dollars (environ 29,5 milliards de FCFA) par le gouvernement américain à travers l’Agence des Etats-Unis pour le Développement International (USAID) et fait partie du programme RISE II “ Resilience in the Sahel Enhanced II” de l’USAID.

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

COMMUNIQUE DE PRESSE LANCEMENT NATIONAL DU PROJET USAID KULAWA:54 millions de dollars de l'USAID pour le bien-être et la santé au Niger

Niamey le 24 Mai 2021 - L’Agence des États-Unis pour le développement international (USAID) intervient au Niger de longue date et accompagne l’État dans plusieurs secteurs notamment la santé, la nutrition et les moyens de subsistance. L’aide de l’USAID au Niger se chiffre à des centaines de millions de dollars investis dans les secteurs sociaux de base à travers des organisations non gouvernementales nationales et internationales au profit des populations du Niger.

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Niger/éducation: Une réforme en profondeur attendue

Le système éducatif nigérien souffre des maux qui minent les autres secteurs sociaux de base. C’est pourquoi, le président de la république, en a fait sa priorité « je ferai de l'éducation un domaine dont je m'occuperai personnellement autant que je m'occuperai de la sécurité ». Le diagnostic est sans appel, le système éducatif est en proie à une crise très grave. Les chiffres de deux dernières années sont illustratifs de cet état des faits : « Notre système éducatif souffre de capacités d'accueil insuffisantes, de capacités d'acquisition dérisoires et des taux de scolarisation, d'achèvement et de réussite aux examens très faibles: 30% pour le BEPC et 25% pour le Baccalauréat en 2019 ».

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Plus d'articles...

Articles similaires

RCCM/NI/A/971 NIF:19086/S

  •  

    +227 90 69 50 56

  •  

    +227 96 29 07 20

  •  

    Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

  •  

    Derrère Grand Marché, Niamey - Niger

Newsletter

Recevez les meilleurs articles dans votre courrier électronique et ne manquez jamais l'actualité importante d'ici et d'ailleurs.