Hebdomadaire Nigérien d'Analyses et d'Informations Générales

Journée Internationale de la jeune fille : Save the Children a ouvert sa porte aux jeunes nigériennes

clébration jeunes filles

Six (6) jeunes filles nigériennes ont été reçues dans les locaux de Save the Children par trois femmes membres du leadership de l’organisation pour commémorer la journée internationale de la jeune fille.
Cette rencontre s’inscrit dans le cadre d’une démarche d’échanges avec des jeunes filles nigériennes sur leurs aspirations, mais aussi les obstacles et leviers qu’elles rencontrent. Pour s’épanouir et décider de leur avenir, les enfants et les jeunes ont besoin d’avoir des modèles inspirants et un environnement protecteur et sur pour leur expression.
La rencontre avec des femmes à des postes clés de responsabilité à Save the Children a été bien appréciée par ces jeunes filles déjà à un niveau élevé d’études. Lors des discussions, elles se sont exprimées sur les questions relatives à leurs droits à l’éducation et les obstacles majeurs à leur épanouissement à savoir : le manque de soutien en milieux scolaire, les redoublements de classes, les échecs aux examens.

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Soutien à la transition : La lutte commence à payer pour la Société Civile

societé cvile

Depuis les évènements du 26 juillet 2023, des milliers de nigériens continuent de sortir pour soutenir le Conseil National pour la Sauvegarde de la Démocratie (CNSP) à travers le pays. Si certains apportent leur soutien à la transition sans attendre rien au retour, tel semble n’est pas le cas pour certains acteurs de la société.
Plus les jours passent, plus les Nigériens découvrent ceux qui soutiennent parce qu’ils sont réellement convaincus de la nouvelle marche du pays et ceux qui crient pour attendre le retour de l’ascenseur.
Le dernier conseil des Ministres du samedi 14 octobre 2023 a annoncé les couleurs avec la nomination de l’acteur de la société civile Elhadji Idi Abdou au poste du secrétaire général adjoint du Ministère de l’Education Nationale et de la promotion des Langues Nationales.

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Le MOJEDEC invite la CEDEAO à lever les sanctions infligées aux populations nigériennes

MOJEDEC 640

 

Le Mouvement des Jeunes pour le Développement et l’Education Citoyenne (MOJEDEC), profondément attaché au respect des droits humains, aux valeurs démocratiques, à l'intégration, à la libre circulation des personnes et des biens, à la paix, à la citoyenneté responsable ainsi qu’à la coexistence pacifique, reste toujours préoccupé par la situation née des évènements intervenus le 26 juillet 2023 dans notre pays ainsi que les lourdes sanctions imposées par l'UEMOA et la CEDEAO au peuple nigérien. Ces sanctions, les plus sévères de notre histoire communautaire, infligées au peuple nigérien n'ont eu d'autres conséquences que d'aggraver la situation de vulnérabilité de notre peuple, de fragiliser les commerçants et entrepreneurs exerçant au Niger, de détruire notre tissu économique, de fragiliser les capacités du Niger à faire face aux défis sécuritaires et renforcer les groupes terroristes et autres organisations criminelles.
C’est à l’effet d’analyser l'évolution de la situation en cours dans notre pays que le MOJEDEC, réuni en session extraordinaire ce Mercredi 11 octobre 2023, rend publique la déclaration dont la teneur suit :

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Prévention des conflits agriculteurs et éleveurs: Les autorités coutumières et communales s'activent à travers des campagnes de sensibilisation dans la Région de Zinder

serk gourg

La fin de la saison pluvieuse est la période où on enregistre des descentes des animaux vers les zones de cultures, ce qui provoque souvent des conflits entre agriculteurs et éleveurs et entre agriculteurs eux-mêmes. C’est pour évoquer ces problèmes, leurs causes et les mesures pour y faire face que nous nous sommes entretenus avec le Chef de groupement peulh de Zinder, sa Majesté Elh Hadi Gourgoudou, ancien cadre de l'élevage à la retraite.

Question: Votre Majesté quelle est la situation actuelle de mouvement des troupeaux en cette fin de saison pluvieuse ?
Pour le moment la situation est assez calme et actuellement les troupeaux sont concentrés vers la zone intermédiaire c'est à dire celle comprise entre la zone pastorale et la zone agricole. La situation est vraiment est très calme même si nous avons observé un mouvement dense, un mouvement assez important actuellement des troupeaux " Faru-Faru" du Nigéria qui ont commencé déjà la descente. Cela fait presque une semaine qu'ils ont progressé, beaucoup sont rentrés au Nigéria. Et Dieu merci ça n'a posé aucun problème, cette année ils suivent les couloirs de passage. Chez nous les couloirs de passage commencent à partir de Gouré jusqu'au Nigéria, c'est tout au long du goudron. Ils les empruntent, il y' a des espaces pastoraux, des enclaves pastorales là où ils passent les nuits, on y trouve des mares sur la route. Ça n'a jamais posé de problème.

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Coup d’Etat au Niger et désinformation : Le monde des médias inondé de fake news

Le sujet sur le coup d’Etat militaire intervenu le 26 juillet 2023 ayant renversé le régime de la 7ème République au Niger a conquis les réseaux sociaux, médias locaux et internationaux. Les informations viennent un peu de partout. Mais, force est de constater que la plupart de celles-ci ne sont pas vérifiées. Les sanctions économiques, commerciales infligées contre l’Etat du Niger par la Communauté Economique Des Etats membres de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) et celles de l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA), ainsi que cette éventuelle intervention militaire contre la junte militaire pour réinstaurer le président déchu Mohamed Bazoum, ont créé une vague d’intoxication de fausses informations.

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Situation humanitaire : Le Niger abrite plus de 700.000 personnes déplacées de force

Le Sahel traverse une crise complexe marquée par des conflits, des tensions intercommunautaires, des chocs climatiques et l’insécurité. Le Niger est depuis longtemps une plaque tournante pour les demandeurs d’asile et un carrefour pour les flux migratoires mixtes, abritant des réfugiés des pays voisins. Le pays abrite actuellement plus de 700.000 personnes déplacées de force : 350.000 réfugiés et demandeurs d’asile, et 350.000 personnes déplacées à l’intérieur du pays.
La crise politique, les incertitudes qui y sont liées et le risque d’une augmentation des violences intercommunautaires ont incité le HCR à mettre à jour ses plans d’urgence et à ajuster son niveau de préparation dans le cadre d’un examen des plans de continuité des activités. Depuis que le HCR a mis en place le Mécanisme de transit d’urgence (MTU) en 2017, le Niger a également offert sa protection à plus de 4.200 demandeurs d’asile et réfugiés vulnérables évacués de la Libye voisine.
Actuellement, près de 600 réfugiés sont hébergés sur le site de Hamdallaye près de Niamey - qui est à pleine capacité - dont 100 qui attendent leur départ vers des pays tiers mais sont bloqués par la fermeture de l’espace aérien du Niger. 275 attendent une décision des pays de réinstallation ou leur dossier est en cours de traitement.
Les tensions socio-économiques, notamment l’inflation galopante et le manque de ressources et de services, ont été aggravées par les récentes restrictions de circulation, mettant encore plus à l’épreuve une population déjà vulnérable.
L’augmentation du coût de la vie et l’insécurité ont accru les risques de protection, notamment les mariages précoces, les violences sexuelles, la traite et l’exploitation. En juillet, le HCR a suivi 255 incidents de protection, y compris des enlèvements, des violences sexistes et des violences domestiques.
Ces incidents se sont produits à Tahoua, Maradi, Tillabéry et Diffa. Bien que ces données soient conformes aux autres mois de 2023, les équipes du HCR ont constaté une forte augmentation de ces incidents depuis le 26 juillet. « Entre le 26 et le 31 juillet, nous avons observé une augmentation de 50% d’incidents similaires par rapport aux semaines précédentes du mois de juillet », a détaillé M. Gignac.
Le HCR n’a reçu que près de 40% des 135 millions de dollars nécessaires pour soutenir les activités humanitaires cette année. « Le besoin de financement devrait augmenter si la crise s’aggrave dans les mois à venir », a insisté le Représentant du HCR.
Sur un autre plan, les sanctions imposées par la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) au Niger sont entrées en vigueur et les prix des denrées semblent devoir continuer à augmenter car la fermeture des frontières avec les pays de la CEDEAO rendra les denrées alimentaires et les autres produits de base plus rares.

source CA_ONU

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Transformation de la ville de Niamey : Le président Mohamed Bazoum lance les travaux des voiries urbaines

Le Président de la République Mohamed Bazoum, a présidé ce jour mardi 25 juillet 2023, sur la route de Filingué, la cérémonie officielle de lancement des travaux de la première phase de son programme d'aménagement et de bitumage des voiries de Niamey.  Il s’agit de travaux neufs, de réhabilitation et d’entretien courant de routes d’une longueur totale de 60 kms et d’un coût global de 50,8 milliards de FCFA hors taxes, qui sont financés par la Banque Ouest Africaine de Développement (BOAD) et l’Etat du Niger, a expliqué le ministre de l'équipement, M. Moctar Gado Sabo.

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Commémoration du 20ème anniversaire du Protocole de Maputo : La CAR/PF mobilise les parties prenantes pour la mise en évidence des progrès réalisés et les défis à attaquer

 La Coalition des Acteurs pour le Repositionnement de la Planification Familiale (CAR/PF) a organisé, avec l’appui financier de l’ONG Internationale Marie Stopes, une Journée de réflexion sur les avancées et les défis de la mise en œuvre du protocole de Maputo au Niger le mardi 11 juillet 2023 au siège de l’ONG Dimol. Cette journée rentre dans le cadre des activités organisées pour la commémoration du 20ème anniversaire dudit Protocole de Maputo. Le thème retenu par l’Union Africaine cette année pour célébrer ce 20ème anniversaire est « Accélérer la promesse pour les femmes et les filles africaines ».
La journée a pour objectif de mobiliser les parties prenantes locales afin de célébrer les progrès déjà réalisés depuis la signature du protocole de Maputo par le Niger notamment ceux réalisés en termes d’accès aux DSSR et les autres défis auxquels le gouvernement doit s’attaquer. Sachant que le Niger a signé le protocole, mais ne l’a jusqu’à présent pas ratifié.

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Articles similaires

RCCM/NI/A/971 NIF:19086/S

  •  

    +227 90 69 50 56

  •  

    +227 96 29 07 20

  •  

    Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

  •  

    Derrère Grand Marché, Niamey - Niger

Newsletter

Recevez les meilleurs articles dans votre courrier électronique et ne manquez jamais l'actualité importante d'ici et d'ailleurs.