Hebdomadaire Nigérien d'Analyses et d'Informations Générales

Vacances du Président de la République : Une rentrée attendue

Le Président de la République Mohamed Bazoum est depuis le 19 août dernier l’hôte des populations de Tesker, son village natal pour ses premières vacances en tant que Président de la République, Chef de l’Etat. Après une campagne électorale qui l’a conduit dans la quasi-totalité des communes du Niger et un début de manda qui n’a pas été du tout repos, le Président de la République mérite des vacances. Toujours sur les pas de son prédécesseur Issoufou Mahamadou qui a passé toutes ses vacances en tant que Président de la République dans son Dan Daji natal, Mohamed Bazoum a choisi le cadre naturel dans lequel il a vécu son enfance voire même toute sa jeunesse pour aller non seulement se reposer mais aussi voir les siens.


Un repos bien mérité
Ces deux dernières années n’ont pas été du tout repos pour l’actuel locataire du palais du bord du fleuve Niger.
Aussitôt investi par son parti politique pour défendre les couleurs de ce dernier aux élections présidentielles de l’année 2020-2021, Mohamed Bazoum alors candidat sur la trentaine des prétendants au fauteuil présidentiel s’est mis dans la posture du combat.
Les six derniers mois de l’année 2020 et début 2021, il les a passés à sillonner le pays pour dans un premier temps prendre contact avec les militants de l’intérieur du pays et par la suite vendre son projet de société à l’occasion des campagnes électorales pour les trois scrutins organisés par la Commission Electorale Nationale Indépendante dans un temps record.
Pour sa conquête du pouvoir le candidat qu’il était, Mohamed Bazoum a parcouru plus de ¾ des communes du Niger y compris les plus reculées.
Aussitôt déclaré vainqueur de l’élection présidentielle 2ème tour le 21 mars 2021, il a juste eu 10 jours, qui n’ont pas été du tout repos également car c’était les moments soit des congratulations, soit de passation de certains dossiers urgents dans le cadre de sa fonction présidentielle. Et à partir du 02 avril 2021, le jour où il a pris officiellement fonction, le Président de la République Mohamed Bazoum s’est plongé dans la gestion des affaires de l’Etat avec courage, ardeur et détermination.
L’on se rappelle des différentes consultations qu’il a eues avec les différentes couches socioprofessionnelles du pays.
Les acteurs de l’éducation, les étudiants et enseignants chercheurs, les magistrats, les membres de la Haute Autorité de la Lutte contre la Corruption et les Infractions Assimilées (HALCIA), les acteurs de la société civile et aussi les représentants des ressortissants des populations d’Anzourou.
Les quatre mois du président de la République, c’est aussi ces déplacements sur le terrain. Le 1er juillet 2021, il a été l’hôte des populations de la région du Manga. En proie à une insécurité depuis six ans, le déplacement du Président de la République a donné l’espoir à cette population meurtrie par la guerre imposée par les terroristes dans le bassin du Lac Tchad.
Cette visite a permis non seulement au Chef de l’Etat de visiter les populations du Manga, mais aussi de rehausser le moral des troupes avant de se rendre dans la commune rurale de Baroua, où, des déplacés internes de cette communes ont pu regagner le bercail après six ans d’exil dans le chef-lieu de la région Diffa.
Un mois après, soit le 1er Août 2021, le chef suprême des armées, s’est envolé pour la région de Maradi. Là aussi, la question de l’insécurité a été au centre du déplacement du Président de la République. Longtemps épargnée par l’insécurité la région de Maradi est depuis 2019 en proie à des attaques des bandits armés provenant de la République fédérale du Nigeria et qui font des incursions dans les villages frontaliers des départements de Guidan Roumdji et Madarounfa. Tout comme à Diffa, le chef de l’Etat a effectué le déplacement de la région de Maradi pour rassurer les populations de sa volonté d’éradiquer le banditisme dans toutes ses formes.
Le 3 du mois courant d’Août, le Président de la République a été dans la capitale du Damagaram, Zinder. Après avoir pris part aux festivités entrant dans le cadre de la commémoration de la fête de l’indépendance, il a mené plusieurs activités. C’est ainsi, qu’il a réceptionné officiellement le tronçon Zinder-Tanout et procédé à la pose de la pierre pour la construction d’une centrale électrique de 22 mégawatts dans la ville de Zinder.
Après les différentes rencontres avec les couches socioprofessionnelles, et les visites terrain à l’intérieur du pays, le Président de la République a pris son bâton de pèlerin dans le cadre de la redynamisation de la diplomatie nigérienne qui est de plus dynamique ces dix dernières années avec l’élargissement de la carte diplomatique entamé par son prédécesseur.
En l’espace de quatre mois, le Président Mohamed Bazoum a visité une dizaine de pays notamment le Congo Brazzaville, le Nigeria, le Tchad, la France, l’Allemagne, l’Angleterre, la Côte d’Ivoire, le Ghana et l’Algérie. Ces visites pour la plupart d’entre elles ont été très fructueuses pour le Niger à l’instar de celle de Londres où le président de la République a pris part à la rencontre sur la mobilisation des fonds pour l’éducation, un des secteurs prioritaires dans sa gouvernance.
Face à ce travail abattu en un temps record, le Président de la République mérite bel et bien un repos de deux semaines pour aller se ressourcer pour revenir continuer là où il s’est arrêté surtout que ce ne sont pas les dossiers à traiter qui manquent surtout dans le cadre de la lutte contre la corruption.
Des attentes et des sursis !
Par rapport à ce sujet qui tient beaucoup au président de la République, des révélations sont faites chaque jour qui passe à travers les médias et réseaux sociaux comme si les citoyens veulent voir les limites du président de la République qui le 2 avril dernier a affirmé devant l’assistance qu’il ne fera pas de quartier dans la lutte contre le détournement des biens publics.
Le retour du Chef de l’Etat de ses vacances est vivement attendu par les populations qui estiment que les choses commencent à trainer au niveau de ce vaste chantier sur lequel il est très attendu.
Un autre volet sur lequel les Nigériens attendent aussi avec impatience, c’est la poursuite des nominations aux hautes fonctions de l’Etat qui concernent les Directeurs Généraux des Sociétés d’Etat et les cadres de commandement.
Des sources dignes de foi indiquent que tout laisse croire que ces nominations interviendront au début du mois de septembre sûrement après le retour des vacances du Président de la République.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Articles similaires

RCCM/NI/A/971 NIF:19086/S

  •  

    +227 90 69 50 56

  •  

    +227 96 29 07 20

  •  

    Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

  •  

    Derrère Grand Marché, Niamey - Niger

Newsletter

Recevez les meilleurs articles dans votre courrier électronique et ne manquez jamais l'actualité importante d'ici et d'ailleurs.