Hebdomadaire Nigérien d'Analyses et d'Informations Générales

Oxfam au Niger veut appuyer 3810 ménages sinistrés victimes des inondations

Les inondations historiques survenues au Niger qui ont fait 4 fois plus de sinistrés cette année que l’année précédente, ont fait basculer plus de 516 000 personnes sinistrées dans l’urgence, occasionnant des pertes humaines et dégâts matériels colossaux dans ce pays en proie aux crises multiples.
« Le COVID 19, l’insécurité alimentaire et maintenant les inondations ! La situation est critique, 516 000 personnes sinistrées c’est des besoins supplémentaires dans un pays qui compte déjà 187 000 déplacés internes à cause de la crise sécuritaire et près de 3 millions de personnes dans le besoin d’une aide urgente. L’Etat a réussi à apporter une aide ponctuelle à environ la moitié de la population sinistrée mais les besoins restent énormes, nous avons besoin de fonds pour développer et renforcer au plus vite notre réponse sur le terrain » interpelle Tchiroma Ali Ahamadou,
Directeur d’Oxfam au Niger.


Alors que sa population en majorité rurale vit exclusivement de revenus issus de ressources agropastorales, le Niger fait partie des pays les plus impactés au monde par le changement climatique. Entre sécheresse et inondations les
catastrophes naturelles se multiplient entrainant une baisse considérable du pouvoir d’achat des populations rurales déjà impactées par l’extrême pauvreté et la perte de plusieurs milliers d’hectares d’aires de cultures et de milliers de têtes de bétail.
Nous n’avons plus d’activités car l’eau a envahi nos cultures, les jardins aussi sont dévastés et c’est avec ça qu’on arrivait à manger à notre faim… témoigne Garba, producteur maraicher aujourd’hui sinistré.
« Sur les sites que nous avons visités, des milliers de personnes démunies dorment souvent par groupes de 50 personnes dans des abris de fortune, à l’air libre ou sous les arbres. Cela les expose encore davantage aux maladies telles que le coronavirus ou encore le paludisme. » alerte Hassane Harouna, chargé de la sécurité alimentaire et des moyens d’existences chez Oxfam.
Dans ce contexte, les inégalités sont exacerbées et les femmes sont en première ligne. Oxfam veut mettre en place un suivi pour prévenir toute sorte d’abus ou d’exploitation basée sur le genre. « Je n’ai pas pu sauver mes affaires, l’eau m’arrivait jusqu’au cou, j’ai sauvé mes enfants et maintenant je n’ai plus rien, même pas un grain de riz. Nous nous sommes réfugiés dans une classe d’école mais avec la rentrée scolaire, nous allons devoir partir et nous retrouver dehors » témoigne Kadidja, mère de 7 enfants.
Oxfam au Niger a besoin de 600 000 euros pour répondre aux besoins urgents, notamment en distribuant une aide alimentaire et des kits de première nécessité à 3810 ménages sinistrés.
Les champs de culture ayant été inondés, Oxfam souhaite également appuyer 1000 ménages dans la relance des activités agricoles. Des activités de sensibilisation seront également menées pour prévenir les risques sanitaires à la suite des inondations.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Articles similaires

RCCM/NI/A/971 NIF:19086/S

  •  

    +227 90 69 50 56

  •  

    +227 96 29 07 20

  •  

    Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

  •  

    Derrère Grand Marché, Niamey - Niger

Newsletter

Recevez les meilleurs articles dans votre courrier électronique et ne manquez jamais l'actualité importante d'ici et d'ailleurs.