Hebdomadaire Nigérien d'Analyses et d'Informations Générales

Crise au parti Lumana FA : L’ultime tournant de l’après Hama Amadou

A moins d’une semaine de la tenue du congrès statutaire du de MODEN FA Lumana prévu le 4 Août prochain, a atteint son paroxysme. Après la victoire judiciaire du président par interim Noma Oumarou contre le président du parti Hama Amadou, la bataille pour le contrôle des instances du parti se précise de plus en plus. Considéré comme un rebel solitaire, le président par intérim crée son territoire et monte en autorité. C’est tout un autre personnage qui se révèle aux yeux de ses camarades désormais adversaires politique.


En effet, depuis l’exil de Hama Amadou en France, la crise de leadership au sein de ce parti bat son plein. Si depuis Cotonou, Hama Amadou dû avoir destitué Noma, le 19 juillet 2019, ce dernier s’est réconforté dans son rôle de la manière la plus judiciaire et autoritaire que possible, surprenant plus d’un observateur de la scène politique. Longtemps resté à l’ombre du chef et des fidèles très en vue, Noma Oumarou met son ambition en jeu. Mieux, le docile intérimaire, effacé qui rassure le président leader incontesté du parti Lumana par son tempérament à première vue sans réelle ambition dirigeante, a tapé gros en mettant à nue la disqualification du président en exil Hama Amadou.
De la décision du Juge des référés
Dans l’attestation d’ordonnance No 114/19 rendue publique le 26 juillet, le juge des référés dit que l’assignation de Noma Oumarou est régulière comme bonne et valable ; constate la déchéance de Monsieur Hama Amadou de la présidence du parti politique Moden FA Lumana Africa à la suite de sa condamnation à 1 ans d’emprisonnement par arrêt NO 31/17 du 13/03/2017 de la Cours d’Appel de Niamey. Constate en outre, qu’il n’a pas qualité pour agir au nom du parti Modem FA Lumana et déclare nulle et nul effet la décision prise par Hama Amadou le 19 juillet 2019 ayant pour objet « requête des 2/3 des membres ».
C’est fort donc de cette décision du juge que le président par intérim Noma Oumarou a convoqué le congrès statutaire le 4 Aout prochain à Dosso. Une démarche qui satisfait la coordination de Niamey présidée par Seyni Mereda. Dans une déclaration en date du 30 juillet 2019, la coordination de Niamey dirigée par Seyni Mereda tout en réaffirmant son soutien incontesté au président Hama Amadou, s’aligne sur le congrès de Dosso convoqué par le président par intérim Noma Oumarou. C’est un duel qui se précise entre d’une part l’aile Soumana Sanda et de l’autre le tandem Noma Oumarou- Seyni Mereda.
La réaction du Bureau politique et des députés du parti
Le vendredi 26 juillet 2019, des membres du bureau politique national s’est réuni en session statutaire ordinaire pour délibérer sur la vie du parti notamment : La constatation de la démission d’office de sieur Noma oumarou, la désignation d’un nouveau président par intérim, la confirmation du lieu et de la date du congrès, l’examen de toutes les décisions unilatérales et illégales prises par sieur Noma Oumarou, l’organisation du congrès.
La désignation de Monsieur Tahirou Seydou, président de la coordination régionale de Dosso, comme Président par intérim du parti, la confirmation de la date du 04 aout 2019 du congrès à Niamey.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Articles similaires

RCCM/NI/A/971 NIF:19086/S

  •  

    +227 90 69 50 56

  •  

    +227 96 29 07 20

  •  

    Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

  •  

    Derrère Grand Marché, Niamey - Niger

Newsletter

Recevez les meilleurs articles dans votre courrier électronique et ne manquez jamais l'actualité importante d'ici et d'ailleurs.