Hebdomadaire Nigérien d'Analyses et d'Informations Générales

Rencontre d’échanges entre le réseau parlementaire et les cadres de concertation santé-nutrition: synergie d’action en faveur du financement alternatif

 

Le département de Kantché a accueilli le samedi 18 juillet 2020, la rencontre d’échanges entre le réseau parlementaire et les cadres de concertation santé-nutrition.Organisée par l’ONG internationale Save The Children, cette rencontre tenue dans la salle des réunions de la préfecture, a regroupé les cadres de concertation santé-nutrition des communes du département de Kantché et de Magaria. Elle a été rehaussée par la présence du chef de canton de Bandé, du secrétaire général de la préfecture de Kantché, des responsables des forces de défense et de sécurité dudit département ainsi que plusieurs responsables de service techniques départementaux.


Dans son mot de bienvenue le maire de Kantché El hadj Habou Abdo a remercié le réseau parlementaire sécurité alimentaire et nutritionnelle et l'ONG Save The Cnildren pour le choix de sa localité pour abriter cette rencontre. Il a rendu un hommage aux cadres de concertation qui déploient leurs efforts et initiatives afin de sensibiliser les communautés dans le cadre de la santé nutrition.
Le préfet de Kantché Elhadj Sayabou Moussa a, dans son discours de lancement des travaux, salué l’engagement du réseau parlementaire, des cadres de concertation santé-nutrition, des organisations non gouvernementales, particulièrement l’ONG Save The Children qui accompagne le gouvernement du Niger dans le cadre de la mise en œuvre des politiques sectorielles.
Financé par le projet GSK, cette réunion réseau parlementaire et cadres de concertation vise entre autres, la reprise des activités du projet ECHO à travers le financement alternatif de la nutrition en faveur des femmes, les enfants et les adolescentes.
M. Elhadj Sayabou Moussa a indiqué que les actions du projet financé par GSK mis en œuvre par l’ONG Save The Children, cadre parfaitement avec les politiques sectorielles, notamment celles de la sécurité alimentaire et nutritionnelle. Cette initiative « vise à susciter l’engagement des collectivités décentralisées et les cadres de concertation afin de contribuer significativement à l’amélioration de l’état nutritionnel de la population nigérienne en général et particulièrement celle de la région des Zinder » a précisé le préfet de Kantché.
Le Niger a élaboré plusieurs politiques nationales sectorielles en faveur de la mère et de l’enfant en tant que pilier du développement socio-économique. Ces politiques traduisent a –t-il expliqué, les engagements du Niger à travers entre autres, l’Initiative 3N (les nigériens nourrissent les nigériens) ; le Plan de Développement Economique et Social (PDES 2017-2025) ; la Politique Nationale de Sécurité Nutritionnelle (2017-2025) ; le Plan de Développement Sanitaire (PDS).
Le préfet de Kantché Elhadj Sayabou Moussa a invité les participants à s’investir comme d’habitude afin que les échanges soient fructueux. Ce qui va sans nul doute faciliter les plaidoyers en faveur la santé-nutrition.
Le chef de canton de Bandé Adamou Louché s’est réjoui de cette initiative qui porte sur les questions des droits des enfants. Il s’est dit déterminé à combattre les violences sur les enfants. Parlant de la sécurité alimentaire et nutritionnelle, le chef de canton a indiqué que cette rencontre vient renforcer leurs vœux quotidiens. Celui de créer les conditions de l’autosuffisance alimentaire. Le chef de canton Adamou Louché a invité les populations à s’investir dans la production saisonnière. Grand producteur des produits maraichers, il a porté à la connaissance des participants comment on peut, soi-même contribuer. « Je mets à la disposition de femmes, une grande partie de ma production de Moringa gratuitement pour leur besoin ».
Les échanges entre le réseau parlementaire et les cadres de concertations santé–nutrition de cinq (5) communes du département de Kantché et de Magaria ont été conduits par le député Maman Laouali Amadou, assisté par le chef de canton de Bandé Boubacar yahaya Louché et le secrétaire générale de la préfecture.
A l’entame des discussions, le représentant de l’ONG Save The Cheldren a rappelé l’objectif de cette rencontre à savoir, l’engagement de la communauté (cadres de concertation et réseau parlementaire) à conduire des plaidoyers en faveur du financement alternatif dans le domaine de la sécurité alimentaire et nutritionnelle. Il a, saisi cette occasion pour brièvement passer en revue les comportements qui constituent la violation des droits des enfants.
Dans son intervention, le député Mahaman Laouali Ahamadou représentant du réseau parlementaire a entretenu les participants sur la mission de l’Assemblée nationale sur la question de la sécurité alimentaire et nutritionnelle en général et les actions menées par le réseau parlementaire en particulier.
Répondant aux questions des participants, l’honorable Maman Laouali Amadou a indiqué que le réseau parlementaire a conduit des plaidoyers auprès de l’exécutif pour l’effectivité des politiques publiques sectorielles en lien avec la sécurité alimentaire et nutritionnelle ainsi que l’exécution du budget alloué à ce secteur.
Le secrétaire général de la préfecture de Kantché a plaidé pour plus d’engagements de cadres de concertation.
A l’issue d’une journée des discussions très riches, les participants ont pris des engagements afin d’accompagner un plaidoyer en faveur des financements alternatifs de la nutrition et la santé de la mère et de l’enfant.
Des engagements relatifs à l’intensification de la sensibilisation ; prise en charge du carburant d’évacuations de patients ; l’ouverture de compte bancaire ; faciliter une participation inclusive des populations dans les activités de cadres de concertation.
Pour sa part, le chef de canton de Bandé Boubacar yahaya Louché qui a met gratuitement sa production de Moringa à la disposition des femmes, s’est engagé à mettre gratuitement des parcelles viabilisées de jardinage aux veuves et aux mères adolescentes.
Depuis 2016, l’ONG SAVE THE CHILDREN œuvre à côté des autres organisations engagées dans l’Alliance Sécurité Alimentaire et Nutritionnelle financée par la commission d’aide humanitaire de l’Union Européenne pour le renforcement des capacités des communautés, des districts sanitaires et des mairies sur les plaidoiries budgétaires pour le financement de la nutrition et de la santé de la mère adolescente.
Cette rencontre de Kantché fait suite à celle organisée la veille à Tessaoua autour des autorités départementales et les cadres de concertation et le réseau parlementaire sur le financement alternatif de la santé-nutrition.
M.A

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Articles similaires

RCCM/NI/A/971 NIF:19086/S

  •  

    +227 90 69 50 56

  •  

    +227 96 29 07 20

  •  

    Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

  •  

    Derrère Grand Marché, Niamey - Niger

Newsletter

Recevez les meilleurs articles dans votre courrier électronique et ne manquez jamais l'actualité importante d'ici et d'ailleurs.