Hebdomadaire Nigérien d'Analyses et d'Informations Générales

Enlèvement des humanitaires : les failles sécuritaires de l’ONG ?

Des membres d’une ONG nationale ont été kidnappés dans le village de Bossey Bangou, dans de la préfecture de Torodi, frontalière du Burkina Faso. Selon une certaine source, sur les onze agents de l'ONG en mission, deux d’entre eux ont été libérés. Ramenant à neuf (9) le nombre d’agents de l'ONG retenus par les ravisseurs.


Selon plusieurs sources, l’équipe de l'ONG a été alerté sur le risque d’un rapt des groupes armés. Ces derniers utilisaient ce mode opérateur dans la zone depuis 2012.
Les humanitaires se sont engagés unilatéralement sans aucune force de sécurité. Refoulés par une patrouille de l'armée en pleine forêt, ils ont rebroussés chemin, pour tenter l’aventure qui a fini entre les mains de terroristes.
Qu’est ce qui a pu pousser les membres de cette ONG nationale a refusé de se recourir à l’escorte militaire ? Pourquoi ont-ils rebroussé chemin malgré l’alerte militaire dans la zone en proie à l’incursion des terroristes depuis 2012 ?

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Articles similaires

RCCM/NI/A/971 NIF:19086/S

  •  

    +227 90 69 50 56

  •  

    +227 96 29 07 20

  •  

    Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

  •  

    Derrère Grand Marché, Niamey - Niger

Newsletter

Recevez les meilleurs articles dans votre courrier électronique et ne manquez jamais l'actualité importante d'ici et d'ailleurs.