Hebdomadaire Nigérien d'Analyses et d'Informations Générales

Réouverture des écoles au Niger Toutes les mesures d'hygiène COVID-19 doivent être appliquées lors de la réouverture des écoles au Niger, selon l’ONG Internationale Save the Children.

Les écoles du Niger qui ont fermé leurs portes pour contenir la propagation de COVID-19 vont rouvrir le 1er Juin prochain sur toute l’étendue du territoire national.
Alors que les élèves de tous les cycles se préparent à retourner à l'école à travers tout le pays, il est essentiel que les mesures d'hygiène nécessaires pour ralentir la COVID-19 soient mises en place, que les enfants soient sensibilisés davantage sur les mesures de prévention exigées par le gouvernement et que l’accès à l’eau potable soit garanti, déclare Save the Children dans un communiqué de presse.


Environ 3 millions d'enfants sont privés de leur éducation suite à la fermeture des écoles au Niger. Tout en saluant la décision des autorités nigériennes de rouvrir les écoles, Save the Children insiste sur le fait que les écoles doivent rester sûres pour limiter le risque de contagion de la COVID-19, pour les enfants et leurs familles conformément à la circulaire N°0122 du 19 mai 2019 relative aux dispositions à prendre pour la réouverture des écoles.
Bachir, un enfant de 14 ans de la région de Zinder, a fait part à Save the Children de ses inquiétudes sur le coronavirus, les restrictions sociales et la réouverture des écoles en ces termes :
« Je sais que le coronavirus est une maladie très dangereuse qu’on peut attraper facilement et une seule personne peut rapidement contaminer plusieurs autres personnes. J’ai appris que les écoles vont rouvrir bientôt, je suis très content de retourner à l’école et j’ai aussi beaucoup peur à cause de cette maladie pour laquelle il n’y a toujours pas de remède. Dans les sensibilisations, on nous dit de respecter les consignes données, même à l’école pour éviter la maladie »
Save the Children demande que les enseignants soient formés et équipés afin de pouvoir reconnaître les enfants présentant des signes de la maladie, alerter les centres de santé, sensibiliser les enfants à la non-stigmatisation de leurs paires potentiellement affectées et apporter un appui psycho-social aux enfants lors des cours pour les rassurer davantage.
Rasha Muhrez, Directeur Pays de Save the Children au Niger, a déclaré que :
« Au Niger, pour faire face à la propagation de la pandémie de la COVID-19 le gouvernement, a pris la décision de fermer les écoles, ainsi les enfants sont restés à la maison, privés de leur droit fondamental à l’éducation. Nous savons également que l’école est l’une des alternatives pour assurer le droit des enfants à la protection contre toutes les formes d’abus dont le mariage des enfants qui est une pratique assez courante au Niger selon l’Enquête Démographique et de la Santé du Niger, EDSN 2012".
« Avec la réouverture des classes ces millions d’enfants vont converger à l’école avec plusieurs milliers d’enseignants ce qui requière, de la part du gouvernement, la mise en place de mécanismes adéquats afin d’assurer la sécurité du monde scolaire surtout en milieu rural. Cela signifie que le gouvernement doit d'abord s'assurer que toutes les mesures sanitaires sont mises en place, y compris la distanciation sociale, la disponibilité d'équipements de protection et de lavage des mains. Nous devons faire tout ce qui est en notre pouvoir pour protéger cette génération d'enfants et faire en sorte qu'ils puissent continuer à apprendre dans un environnement sûr et protecteur »
Même avec la réouverture des écoles, plusieurs milliers d’enfants du Niger seront toujours confrontés à des difficultés d'accès à l'éducation. Cette reprise des cours coïncide avec la saison des pluies, qui très souvent écourte l’année scolaire sachant que dès la première pluie, l’essentiel des écoles en milieu rural ferme.
Au Niger, bien avant la pandémie de la COVID-19, des milliers d’enfants étaient déjà privés de leur droit à l’éducation en raison des conflits. Il est plus que jamais essentiel de faciliter l’accès humanitaire à ces enfants affectés par le conflit et proposer un programme d’éducation adapté aux situations de conflit et à la crise sanitaire de la COVID-19.

FIN

Notes aux rédactions
[1] Save the Children au Niger est co-lead du Cluster Éducation. En prévision de la réouverture prévue des écoles, les organisations ont appuyé le gouvernement dans l’élaboration des mesures claires pour assurer la sécurité des enfants lorsqu'ils vont et sont à l'école. Ces mesures ont abouti à la signature d’une circulaire N° 0122 sur les mesures préventives à prendre avant la réouverture des écoles. Des programmes radiophoniques appuyés par Save the Children sont en cours et permettent de sensibiliser les enfants, les parents et les structures d’appui à l’école sur les mesures à prendre pour minimiser les risques de contagion. Save the Children continue de collaborer avec les Ministères sectoriels afin que chaque enfant du Niger puisse survivent, apprennent et être protégés

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Articles similaires

RCCM/NI/A/971 NIF:19086/S

  •  

    +227 90 69 50 56

  •  

    +227 96 29 07 20

  •  

    Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

  •  

    Derrère Grand Marché, Niamey - Niger

Newsletter

Recevez les meilleurs articles dans votre courrier électronique et ne manquez jamais l'actualité importante d'ici et d'ailleurs.